12
avril

“La transformation digitale”, Article paru dans la Revue des œnologues n°179


Une évolution indispensable pour l’avenir des entreprises.

La transformation digitale peut effrayer au premier abord.

Pourtant, elle est au cœur de la stratégie des entreprises et bien menée, elle permet de mieux anticiper ce qui sera incontournable demain. Nécessaire dans toutes les structures et plus encore dans le contexte sanitaire actuel, la transformation digitale offre une vision éclairée des enjeux à venir et nombreux sont les outils pour y parvenir. Ses avantages sont multiples et les bénéfices commerciaux en sont les premiers résultats.
La crise sanitaire que nous vivons a totalement transformé notre façon de travailler. Quel que soit le secteur et notamment dans l’univers de l’œnologie, les rendez-vous en présentiel sont réduits à leur minimum, les salons tels que nous les connaissions sont annulés et le contact avec les clients se limite désormais à quelques appels et courriels. Avec la transformation digitale, les sociétés découvrent une nouvelle façon de travailler et de développer leur entreprise, tout en dégageant des bénéfices commerciaux. Mais pour qu’elle soit une réussite, elle doit impérativement être envisagée sur le long terme et accompagnée par des experts, que ce soit dans le processus, les outils, la visibilité sur Internet, le social selling ou encore les finances. Les dimensions techniques et organisationnelles sont bien entendu à prendre en compte, puisque la transformation digitale concerne tous les postes et tous les métiers, du chef d’entreprise au technicien. Il s’agit de mettre en place un véritable plan à 360° pour avoir une vision globale du développement de l’entreprise. Sa mise en place peut nécessiter un an, voire deux ans, afin que l’entrepreneur et l’ensemble de ses collaborateurs s’acclimatent à ce changement. Car s’il est un point essentiel dans la transformation digitale, c’est bien la dimension humaine. Elle en est sa fondation. Or aujourd’hui, plus de 75 % des projets de transformation digitale sont avortés en raison de cet aspect, car les entreprises ne savent pas comment entamer la transformation et ne sont pas formées à cette conduite du changement.

 

.

VOIR NOTRE OFFRE FORMATION

Un accompagnement pas à pas avec des experts est nécessaire.

La question n’est plus de savoir s’il faut franchir le pas ou non, mais quand démarrer ? Car les entreprises de demain sont bel et bien celles qui prendront le virage numérique aujourd’hui. Avec le digital, les cycles d’activité économique sont de plus en plus rapides et nous n’en sommes qu’au début. Il est donc essentiel pour une entreprise d’être réactive et agile si elle souhaite perdurer et se développer.
Le premier aspect à mettre en place est donc l’audit de départ pour savoir où en est l’entreprise dans son développement et ce, dans plusieurs domaines et notamment dans sa stratégie commerciale. Viennent ensuite des tests dits de « maturité digitale » qui vont permettre de déterminer où en sont les collaborateurs, chacun à leur poste. C’est ce que propose Modules Team en intégrant depuis plusieurs années une équipe d’experts et de chefs d’entreprise qui interviennent chacun dans leur domaine de compétences. Cela se traduit par des tests et modules de formation qui englobent la psychologie, le marketing, le recrutement, le management, les ventes, les finances, le digital ou encore les valeurs au travail. Car la formation est en effet un point clé dans la réussite du projet et elle concerne tous les services de l’entreprise. Bien entendu, cela nécessite un investissement financier de par l’accompagnement et la formation, mais également un investissement humain avec la mise en place d’un chef de projet qui va coordonner les différents départements pour en optimiser les connexions et les compétences, selon le niveau de maturité digitale de chacun.

 

.

VOIR NOTRE OFFRE FORMATION

S’approprier les outils digitaux pour fédérer les services de l’entreprise.

« Que ce soit dans notre milieu personnel ou professionnel, l’environnement digital qui nous entoure bouleverse nos habitudes. Il est donc indispensable de s’adapter à ces nouvelles évolutions, tout en gardant à l’esprit que l’humain doit rester au centre de la réflexion. Les outils digitaux doivent être au service de l’humain et non l’inverse. Cela implique que les collaborateurs apprennent à utiliser de nouveaux outils collaboratifs et qu’ils se les approprient, pour favoriser un dialogue homogène et transversal entre les différents services de l’entreprise » explique Vincent Chopard, expert formation. Une évolution qui aura un impact bénéfique dans la communication en interne, mais également en externe dans le dialogue avec les clients et prospects. Et pour cela, une formation adéquate et multithématique est indispensable et notamment en blended learning. Sous cet anglicisme se cache une formation hybride qui mêle apprentissage en ligne et accompagnement en contact direct, où l’apprenant alterne des phases théoriques et pratiques via des quizz, coaching et classes virtuelles qu’il pourra mettre en pratique dans l’entreprise. Le formateur propose des études de cas personnalisées et un suivi de quelques mois pour savoir ce que l’apprenant a réussi à mettre en application sur le terrain et l’aider à améliorer certains points si besoin est.

 

.

VOIR NOTRE OFFRE FORMATION

Soigner sa visibilité sur Internet pour trouver de nouveaux axes de développement.

Le développement d’un site Internet est également un outil indissociable de la transformation digitale. « Aujourd’hui, l’usage des humains passe par le téléphone portable car il est l’essence même de la mobilité. Dans cette période où notre mobilité est bridée, un site internet va ouvrir de nouveaux horizons aux entreprises qui pourront notamment proposer de la vente à emporter ou de la livraison à domicile et poursuivre ainsi leur activité » déclare Julien Revesz, expert digital. Et pour bien construire sa visibilité autour d’un site web, un expert peut vous accompagner dans la construction du site, la définition des mots-clés les plus porteurs et connexes à l’activité, mais aussi dans la monétisation grâce à des outils statistiques pour identifier les personnes et les zones qui se transforment en clients. La création d’un blog est également un atout pour développer sa légitimité et sa notoriété et donc, générer du chiffre d’affaires.

.

VOIR NOTRE OFFRE FORMATION

Entretenir et magnifier la relation avec ses clients via les réseaux sociaux.

Essentiel et d’autant plus en cette période trouble, maintenir le lien avec ses clients et prospects doit être une priorité. Et le social selling en est un exemple parfait. Il s’agit d’un ensemble de pratiques qui permettent de développer son business via les réseaux sociaux. Cela implique de définir des arguments commerciaux et des cibles, mais également de rédiger une ligne éditoriale spécifique aux médias sociaux afin d’éveiller la curiosité des prospects pour les convertir en clients. « Le social selling reste un outil très humain, plus adéquat que la prospection téléphonique. Accessible à tous, il a par ailleurs cet avantage de pouvoir être utilisé partout et tout le temps, et permet de créer de vrais liens avec des clients potentiels » déclare Cécile Jamelot, experte social selling. Outil idéal pour élargir son portefeuille clients, le social selling propose un terrain d’action très large et permet aussi de toucher des décideurs plus aisément, sans passer par un intermédiaire, comme c’est le cas, par exemple, sur LinkedIn.
Un autre pan des réseaux sociaux est celui du community management ou comment véhiculer des messages à sa communauté en créant du lien. Pour Mathilde Pauma, experte content manager, « le community management permet de se différencier par des valeurs et une véritable authenticité dans les messages transmis. Alors que nous sommes en plein changement de génération, utiliser les réseaux sociaux est une réelle nécessité et un investissement à envisager sur le long terme ». Cela nécessite d’être accompagné et formé pour mettre au point une stratégie durable et rentable.

.

VOIR NOTRE OFFRE FORMATION

Digitaliser la partie administrative pour gagner en efficacité.

Le dernier avantage de la transformation digitale que nous aborderons ici est la digitalisation de la partie administrative et financière. S’agissant d’une obligation qui entrera en vigueur d’ici 2 à 3 ans, mieux vaut l’anticiper dès aujourd’hui car ses bénéfices sont là aussi multiples. « Un petit budget de paramétrage des outils et de formation suffit pour digitaliser le service financier d’une entreprise, et cela va grandement faciliter les échanges entre la société et l’expert-comptable. C’est un véritable gain collaboratif » assure Steeve Ambiehl, expert finances. Digitaliser l’administratif permet de gagner du temps dans sa gestion et dégage de la charge mentale. Outre le gain en termes de classement de documents, la digitalisation va simplifier la vie de l’entrepreneur ou du salarié en rendant l’interaction avec le cabinet comptable plus fluide, mais elle va aussi lui permettre d’être plus efficace sur d’autres aspects de son métier. C’est également un gain de temps pour l’expert-comptable qui a accès aux indicateurs de l’entreprise en temps réel sur un outil partagé. Autant d’avantages qui font de la transformation digitale un véritable atout pour l’avenir et la pérennité des entreprises. Elle implique bien entendu une profonde remise en cause de nos habitudes et malgré des appréhensions qui restent évidentes, il est important de souligner que le rôle même de la transformation digitale est d’aider les collaborateurs et d’améliorer les processus. En digitalisant certaines tâches, ils pourront monter en compétences et faire évoluer leur métier. On estime d’ailleurs que 85 % des métiers de 2030 n’existent pas aujourd’hui ! Cela signifie que les collaborateurs vont acquérir de nouvelles compétences en lien avec les besoins du marché et d’une certaine façon, ouvrir le spectre des évolutions en interne. Bien menée, elle est une formidable opportunité pour lancer de nouveaux business models à forte croissance, fondés sur l’amélioration immédiate de l’expérience des clients, des salariés et des partenaires.

 

  • Par Jérôme Sciacchitano – Œnologue, Fondateur de Modules Team,
  • Steeve Ambiehl – Expert finances,
  • Cécile Jamelot – Experte social selling,
  • Mathilde Pauma – Experte content manager,
  • Julien Revesz – Expert digital,
  • Vincent Chopard – Expert formation